Xena-Immortal

Bienvenue sur Xena-Immortal, le Fan Club et la référence Francophone sur la série "Xena: Warrior Princess".

Ici, vous allez découvrir notre communauté Xenite, qui ne cesse de grandir chaque jour. Vous pouvez vous inscrire dès à présent sur notre forum, tout est gratuit, n'hésitez pas. Nous vous promettons que vous ne regretterez pas votre inscription...

N'hésitez pas à aussi passer sur notre site, vous pourrez bénéficier de nombreux avantages tel qu'une mine d'infos concernant la série, les acteurs, les conventions, le subtext et une partie multimédia avec des tonnes de photos, vidéos, musiques et bien d'autres.

Site : www.xena-immortal.com

Bonne visite !

________________________________


Welcome on Xena-Immortal, the Fan Club and the French reference of the show "Xena: Warrior Princess".

Here, you will discover our Xenite community, which is growing up everyday. Sign up right now (for free, of course!) and come chat with us on the forum. We promise you won’t regret it...

Don't hesitate to pass on our website, you will get a lot of advantages such as lots of informations on the show, the cast, the conventions, the subtext, a multimedia section with various pictures, videos, music and some other things.

Website: www.xena-immortal.com

Have a great time!


Bienvenue sur le forum Xena-Immortal. Un forum dédié à la série Xena Warrior Princess. Venez rejoindre tous les Xenites Francophones. Nous vous promettons que vous ne regretterez pas votre inscription...
 
AccueilSite XenaNewsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
                                          


Voici le 1er numéro du What's Up Xenites.


Vous aimez notre émission ? Vous en voulez plus ?
Rien de plus simple, ll suffit de la partager un maximum autour de vous
et de publier votre critique sur YouTube.
Nous comptons sur vous ! Battle on Xenites
Réseaux Sociaux
facebook-grey
Aider le Site & le Forum
Twitter Lucy Lawless
[10/10/15] Lucy sur Facebook
Dim 11 Oct - 21:15 par Derox
Lucy Lawless vient de créer un compte sur Facebook. Lire l'article sur ce lien

Commentaires: 5
[29/10/2015] Reneé est sur Instagram !
Jeu 29 Oct - 10:18 par little gyzmoo
C’est officiel, Reneé fait son entrée sur les réseaux sociaux puisqu’elle vient d’ouvrir un compte Instagram. L’information a été confirmée par …

Commentaires: 5
Sujets les plus actifs
Lucy Lawless
Gabrielle
Reneé O'Connor
Qu'est-ce que vous écoutez ?
Lucy Lawless
Qu'est-ce que vous écoutez ?
Lucy Lawless
Xena
Qu'est-ce que vous écoutez ?
Xena et Gabrielle

Partagez | 
 

 CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Dim 14 Déc - 21:10

1988 Naissance à Nantes. 2010 - Exil à Londres. 2011 - Misericorde (EP). 2012 - Mac Abbey (EP). 2013 - Nuit 17 à 52 (EP). 2 juin 2014 - 1er album, Chaleur humaine (Because Music).

______________

Plus de 340.000 exemplaires vendus, déjà triple disque de platine, la presse est unanime :
Christine est géniale ; Ses performances scéniques n'en sont que la preuve !

Nommée aux Victoire de la Musique 2015 dans  4 catégories : Meilleure chanson, Meilleur spectacle, Meilleur clip et au prix très convoité de Chanteuse de l'année. Après son prix  révélation scène de l'année l'an dernier. Et de nombreux autres depuis...

Dont dernièrement, le prix (iTunes) du Meilleur album et celui de la Meilleure nouvelle artiste. "Chaleur humaine" pouvait au départ sembler un titre un peu candide, mais il a finalement été prémonitoire : cette année a été absolument renversante "

Ainsi qu'Album de l'année pour les Inrocks pour lequel elle a écrit un très bel article, de sa très belle plume : ICI.

Bon voilà,
J'ai un méga crush sur Christine & The Queens depuis bien 6 mois. Je m'étonne qu'il n'y ai pas de topic à son sujet.
Une artiste et plus largement une personne que j'admire et en laquelle je me reconnais par pas mal d'aspects...
Christine a dit ce que je n'arrivais pas à exprimer, pour moi et pour tous ceux qui me ressemblent. Elle m'a rendu service en parlant de moi et pour moi. J'ai écouté des milliers de disques. J'en écouterai des milliers d'autres. J'ai écouté la Musique. Et puis Christine ou plutôt Héloïse a débarquée et m'a bouleversée, je me suis reconnue. Je me suis vue moi. Le petit garçon qui joue à la grande fille... Je n'ai jamais ressenti autant de vie qu'en écoutant sa musique, c'est un voyage dont on ne revient pas vraiment indemne-pour le meilleur.

Je l'ai découverte par hasard, non pas aux Victoires de la Musique comme beaucoup, mais en tombant sur la pochette de son album qui m'a interpellé. Elle est belle, mélancolique et mystérieuse, comme son interprète.
Héloïse et son air absent, le regard dans le vide, sa pose..., le look androgyne, le côté minimaliste de la mise en scène et LE bouquet de fleurs, qui symbolise si bien le cadeau qu'est ce disque est qu'elle nous fait à tous, la promesse d'un premier rendez vous (amoureux) réussi et l'espoir de le poursuivre... encore et encore. Chaleur Humaine ne me quitte plus, pas plus que les fleurs ne fânent.

"Océane, ma belle femme. Les fleurs sont pour toi" dixit Héloïse dans le livret qui l'accompagne. C'est beau.


Christine & the Queens
c'est tout à la fois, l’hybridité, l’attraction et la friction des contraires, la versatilité comme elle se plait à le dire.

Je le dis sans détour, elle me fascine... plus je la lis, plus je l'écoute, plus je l'aime. J'aime Christine, son personnage, son double (ou l'un d'eux...),  pour la liberté et l'audace qu'elle s'autorise, sa présence incroyable sur scène, comme habitée (dieu qu'elle en impose!), sa façon d'envoyer balader les normes/les frontières avec désinvolture et classe, son humour si singulier et sa voix qui l'est tout autant (sans parler de son rire), sa façon de se mouvoir, sa gestuelle précise et sensuelle. Elle vit la musique par le corps et travestit ses émotions en mots. Avec elle, on est toujours au bord de la falaise des émotions et on se laisse volontiers tomber dans un vent de frissons.

(J'aime aussi ses costumes et ses mocassins. Razz )

Mais celle qui me touche la plus des 2, c'est Héloïse, la même en plus flippée et réservée, Christine sans le masque. Un petit bout de femme sympa, spontanée, souriante et bavarde. Une femme de caractère qui fait l’apologie d’une drogue dure : la liberté d’être soi-même.

Je me reconnais dans sa profonde intranquillité, son incapacité à lâcher les choses, sa peur de décevoir les autres (ainsi que soi-même), sa sensation d’être en constante représentation, pour le control freak et le côté freak. Pour son côté solitaire, un tant soit peu "asocial" et sa sensibilité à fleurs de peau. Je partage ses valeurs et ses convictions,  je me retrouve aussi dans ses goûts au sens large. Ça marche pour moi. Son sens poussé de l'esthétique, sa manière de faire sonner les mots, de faire s'entrechoquer les genres/les inspirations, c'est à la fois puissant, calme et séduisant comme une mer chaude et tranquille. C'est la perfection même, un électrochoc salvateur. Long live the Queen ! Cool

Pour sûr, la prochaine fois que je la vois en concert, je lui lance un bouquet de fleurs sur scène.

Me concernant, tout est parti de sa sublime reprise Photos Souvenirs de William Sheller : coup d'foudre immédiat.




Une chose est sûre on a pas fini d'en entendre parler et c'est tant mieux !  Grin


Dernière édition par Holly75 le Sam 4 Avr - 22:21, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darkhen
Cuisse gauche de Xena
Cuisse gauche de Xena


Masculin Poissons Singe
Age : 36
Messages : 871 Localisation : Entre Versailles (cher ami...) et Trappes (wesh cousin!)
Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Dim 14 Déc - 23:17

Au risque de me faire lapider, honnêtement, pour moi, on est en face d'un emballement médiatique total et pas forcément justifier (du mois, pas à ce point là).
Ok, ce qu'elle propose, sur le plan musical, au niveau des sonorités, c'est original (du jamais vu -ou plutôt "entendu", je suis pas sur...). Ok, les paroles sont intéressantes. Mais là à parler de génie, faut pas abuser non plus. Je sais que de nos jours les superlatifs ne veulent plus rien dire mais quand même...

Déjà, le plus dur, c'est pas de percer, c'est de durer. Ya encore 2-3 ans on pouvait plus allumer une radio musicale sans entendre du Lady Gaga, allumer un télé sans entendre parler d'elle de ses concerts, ses clips, ses prestations tv, etc. Aujourd'hui, plus un mot.
Donc voila, en ce qui concerne Christine, le 2nd album sera un vrai test : Soit il sera plus ou moins au niveau du 1er (et encore, ya des gens qui disent que cet album est pas folichon, que le meilleur on l'avait déjà entendu sur les EP) et on pourra parler d'un artiste avec qui il faudra compter à l'avenir, soit il ne sera pas au niveau et on pourra parler de Christine comme d'un one-hit-stander.

Quant à ses prestation scénique, franchement, j'vois pas ce qu'elles ont qui pousse certains à être dithyrambique.

Bref, après je dis pas "C'est nul", je dis "Ya du potentiel, maintenant reste à confirmer".


Dernière édition par Darkhen le Lun 15 Déc - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Lun 15 Déc - 20:36

L'EXPENSIVE - LA SÉDUCTRICE.

Depuis son enfance, à Nantes, elle n’a qu’une obsession : LA SCÈNE. Elle se pointe en danse classique à 5 ans. Mais arrête à cause d’un coup de pied «dégueulasse». Passe au modern-jazz dont elle nourrit ses scénographies. Elle explique : «Quand on fait un travail artistique, on est dans une forme de séduction. C’est important de donner une image de désir. Après, ma manière de séduire est différente de celle que je vois autour de moi. Je suis plus celle qui séduit ou convoite que celle qui est convoitée.» Sa facette clownesque a toujours été : «Au collège, on me disait "t’es bourrée !" alors que je suis juste fantaisiste.»
Suite logique : 2 ans à Normale Sup, théâtre et conservatoire d’art dramatique de Lyon. «J’adorais ça, surtout l’impro, mais je ne me sentais pas du tout à ma place comme comédienne. J’avais l’impression d’avoir une palette restreinte. Je n’aimais pas être dirigée. J’ai toujours eu du mal à me soumettre au désir de l’autre. J’avais aussi du mal à lâcher prise, à travailler en équipe.» Son Graal artistique ? Être perçue comme «une énergie, une silhouette» plus que comme une «jeune chanteuse».



L'ARTISTE - LA SOLITAIRE.


Elle commence le piano à 4 ans. Mais c’est un exil en 2010, qui scelle ses débuts dans la musique. «Je venais de me faire larguer par une fille.  Au conservatoire, deux profs très machistes m’ont expliqué que les filles devaient apprendre la comédie avant de faire de la mise en scène, et je me suis fait virer en voulant monter ma pièce sans les prévenir. A Normale sup’, j’avais des crises d’angoisse, je crois que les études ne me convenaient plus, je séchais.»
Asphyxie. La machine se grippe. Elle décroche, se terre dans sa chambre, déprime. En février, sursaut, elle part en vacances de “dépressive” à Londres, une ville qu’elle connaît bien pour l’avoir de nombreuses fois visitée avec son père, prof d’anglais. “J’étais borderline, j’ai fait des choses que je n’aurais pas faites d’habitude, comme sortir seule le soir. Je suis assez timide, j’ai un mode de vie assez protestant.
Rencontre dans un bar avec trois travestis qui chantent du rock. 

- ELECTROCHOC -

Plusieurs nuits par semaine, elle se réfugie chez Madame Jojo’s, un cabaret queer. Trois travestis s’y livrent à un numéro très drôle, qui explique comment faire du rock et de la cuisine. Héloïse y assiste religieusement, seule à une table. “Je devais faire pitié, plaisante-t-elle. Au bout de plusieurs nuits, elles sont venues me voir en me demandant si ça allait. J’ai répondu : pas trop.”
Elles lui proposent de passer du temps ensemble. Héloïse s’installe chez l’une des 3 pendant une semaine à Londres. “Elles ont un peu accouché du projet. Je leur disais mes problèmes. Elles m’ont dit qu’il y avait plein de façons différentes de faire du théâtre, en décloisonnant les choses. Si tu aimes le théâtre mais que tu n’y trouves pas ta place, alors fais-en autre chose.
Héloïse entrevoit sa solution : elle deviendra Christine et montera un groupe avec elles, ses Queens, qui chanteront des chansons très théâtrales. “Elles m’ont dit, incrédules : ‘Rentre en France, écris tes chansons et on verra bien”, se souvient la jeune femme en riant.
«Elles m’ont convaincue de franchir le pas de la chanson. Ce sont elles mes fées, mes Queens

De retour à Lyon, Héloïse écrit avec frénésie. Solitaire et insomniaque, elle se trouve un nouvel ami, avec lequel elle passe le plus clair de ses nuits : le logiciel GarageBand et compose la totalité de son premier Ep -“Salut amical à mes voisins car les murs étaient très fins”, s’amuse-t-elle aujourd’hui.
Elle peaufine ce personnage de Christine, mix entre sa colère, ses références et ses frustrations. “Christine est totalement queer dans le sens où elle retourne les stigmates. Elle fait une force de ses faiblesses.” Elle la pense totalement libre, ni trop féminine, ni trop masculine, en costume. “Forte, sûre d’elle dans sa libido.”
Renforts symboliques, les Queens demeurent virtuellement, dans son nom de scène. A elle seule, elle sera Christine And The Queens. En fait, j’ai eu un réflexe de grande timide : puisque je n’arrivais pas à régler mes problèmes, j’ai trouvé un personnage capable de les régler, de m’aider à me redresser. Le masque comme révélateur.
Elle enchaîne les concerts, fait la première partie... Deux EPs suivent. Le troisième, Nuit 17 à 52, lui fait prendre une autre dimension.


ENTRE LITTERATURE ET BEYONCE.


Chez Christine, rien n’est figé, pas plus la conscience de soi que l’appartenance à une quelconque chapelle. Porté par une force nouvelle (celle qui vient lorsque le sujet trouve sa propre façon de respirer et d’être au monde, loin de la sensation de devoir “se conformer à”), le disque trouve son identité dans la mouvance, le jeu constant avec les normes et les genres. Un r’n’b inspiré par Beyoncé ("Half Ladies c’est un peu mon Single Ladies à moi, l’histoire d’une fille un peu bizarre, un peu maladroite qui se fait une place parmi ce schéma féminin.") côtoie ainsi des textes plus littéraires (le magnifique Saint Claude, qui s’inspire dans son écriture du “stream of consciousness”, la technique narrative propre à Virginia Woolf).


LA SAGE - LA FLIPPEE.


Christine est aussi expansive et entourée sur scène qu’Héloïse est timide et solitaire. Elle vit avec ses deux chats dans le XIXe arrondissement parisien, confesse compter peu d’amis et avoir «un mal fou à s’en faire et à les garder».
Mélancolique ? «Souvent, je me dis que je vais finir seule, mais ça ne me déprime pas tant que ça
"Je suis quelqu’un de très solitaire. Mais une solitaire heureuse. J’ai tendance à être… je n’irais pas jusqu’à dire asociale, mais c’est vrai que sauf si je vais danser dans des fêtes, les soirées, celles où il faut discuter, j’y suis très mal à l’aise et j’ai du mal à me concentrer. D’ailleurs j’étais très angoissé à l’idée d’aller en studio à cause de ça. Parce qu’en tant que solitaire je suis aussi timide, et en même temps j’ai un côté très control-freak."

Obsédée par la mort ? «Si je n’avais pas été chanteuse, ce qui a été pour moi un moyen de faire de l’art, peut-être que je ne serais plus là», dit-elle en prenant un accent appuyé du Sud pour alléger ses dires. Et glisser : «J’y ai déjà pensé. J’ai même essayé, mais ça n’a pas marché.» Elle insiste : «Puisque je vous dis que je suis d’un ennui ! Je ne picole pas, je ne fume pas, je ne prends aucune substance, sauf des médicaments parce que je suis un peu hypocondriaque.» Joli tableau, en effet. Elle se reprend. «Je ne suis pas tellement douée pour l’existence. Pour moi, la vraie vie, c’est l’art, la scène. Je veux disparaître là-dedans, que ça m’altère physiquement.» Un mot surgit : «Sacerdoce



L'AMBITIEUSE - LA TRAVAILLEUSE.

Héloïse a toujours été une élève «brillante». Une «perfectionniste maladive» qui aime le «travail intellectuel», et tant pis si cela fait «prétentieux». "Petite, j’étais une élève très brillante, la fille à lunettes qui reste à bouquiner chez elle et qui suit, très disciplinée, son parcours d’activités extrascolaires : cours de piano, de théâtre, de danse classique. Mais, à 11 ans, j’écrivais aussi des romans très noirs, avec des histoires de meurtres ou de maladies dégénératives… J’étais torturée, très perfectionniste."
Une ambitieuse, mais «sainement», pour «se dépasser»,«pas pour taper sur les autres». Le travail pour s’accepter, à défaut de mieux. «Je ne m’aime pas mais j’aime ce que je peux devenir quand je fais quelque chose. Cela me rend plus acceptable à mes yeux. Du coup, je suis plus ouverte aux autres et plus généreuse.» La scène comme exutoire. «Je m’y sens incarnée. J’adore descendre dans le public. Je vais voir les gens et me frotte à eux comme un pervers dans le métro.
Sur scène, j’ai l’impression de me rassembler, d’être dans le moment présent, d’avoir une dimension en plus que dans la vie réelle, j’arrive à exister d’une manière plus douce. Je dis souvent au début de mes concerts «Soyez qui vous voulez être ce soir». C’est ce que je veux faire ressentir, je voudrais que chacun puisse être libre comme je le suis sur scène, et si ça marche dans les deux sens c’est parfait !»

Pour extérioriser la pression, Christine joue beaucoup avec le public et n’hésite pas à se présenter comme “un jeune homme fougueux qui essaie d’être Beyoncé”.
Comme un mannequin en plastique, Héloïse n’hésitait pas, lors de ses premiers concerts, à se planter sur la scène et à scruter dans un silence religieux la salle, avant de balancer des paillettes en scandant : «Je sens pas très bon, ouais, mais je suis belle.» «C’est vrai que les gens se demandaient ce que je faisais là, à m’agiter et à raconter n’importe quoi, se souvient Christine. Ils ne cernaient pas encore mon humour !» Aujourd’hui, la moindre de ses apparitions sur scène est une claque quasi-physique : celle qui considère son personnage comme une «artiste-athlète» et la scène comme une «discipline» danse, déconne avec le public, se mêle à la foule.


Dernière édition par Holly75 le Ven 26 Déc - 20:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Lun 15 Déc - 20:42

T'as le droit d'avoir ton avis. Ses prestations scéniques, c'est parce que tu l'as jamais vu en vrai...

Christine est en train de faire émerger une figure à laquelle on est peu habitués en France : celle du personnage total, qui contrôle de A à Z son look, ses clips et la façon dont elle souhaite être perçue et identifiée. On était en manque d'une figure contemporaine en laquelle se reconnaitre en France, cet univers queer, poétique en même temps électro mais empreint de plein de références... (normal que certaines sonorité te soit familière) Elle a pris une place jusque là vacante. A part Mylène Farmer (et encore...) j'en vois pas d'autres.
Héloïse me touche plus car je ressens d'avantage de "chaleur humaine", de générosité et de sincérité dans sa démarche.

""Être dans le vent : une vocation de feuille morte" c'est quelque chose qui me parle...
(Héloïse, à propos du buzz), je veux pas être une feuille morte, c'est lié à un truc de consommation, c'est un peu comme un grand cirque, c'est comme quand on me disait vous êtes la nouvelle Camille ! C'est comme si on pouvait pas exister en soi et qu'il fallait plusieurs ectoplasmes..."



Le disque est un condensé des excellents EP's Misericorde, Mac Abbey et  Nuit 17 à 52, sur lesquels elle reprenait à merveille Michael Jackson, imposait son univers sur Be Freaky (accessoirement le titre qui la lança ET sa devise) ou délirait dans Kiss My Crass. Razz
Bouleversant et d'une beauté lunaire Nuit 17 à 52, piano-voix sur l'érosion d'un couple, Chaleur humaine et Saint Claude, évoquant un coup de foudre fataliste dans le métro, restent les joyaux du projet.
Des textes incisifs relevés par des rythmes minimalistes et graves. Tous les titres sont forts et à vif ; ils revendiquent leur place au royaume de la tolérance.

Cet album est déjà la confirmation de son talent, plus littéraire et abstrait que ses EPs mais certainement pas moins bon. J'attends patiemment le prochain qui s'annonce plus "sale"... Je m'en fais pas sur sa qualité ! Very Happy


WANTED : Je recherche ses 3 EPs... Même si j'ai la profonde conviction que je peux me brosser... Surtout pour Miséricorde et Mac Abbey. Miséricorde... J'espère qu'elle mettra certains de ces anciens titres sur son prochain (genre Be Freaky, Kiss My Crass et Starshipper)


PS : Pour ceux que ça intéresse, elle était dans l'émission C à Vous (live+itw) ce soir.
"Christine
" dans une nouvelle version (dispo en 2015), plus électro et littéralement envoutante (j'adore) :



Dernière édition par Holly75 le Jeu 12 Mar - 22:17, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
LaVan
Barde de Potidaea
Barde de Potidaea


Féminin Balance Rat
Age : 44
Messages : 2674 Localisation : Avec gabrielle en train de chercher un moyen de faire revenir Xena
Subber/Shipper : Au début Shipper... et finalement Subber!

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Lun 15 Déc - 22:31

Wouah si avec ça on ne sait pas que tu es fan!... Wink En tous les cas merci de m'avoir fait découvrir cette artiste spéciale, attachante, déroutante et très intéressante.
Pour les EP, j'ai trouvé sur internet un site qui permet d'écouter en entier l'EP Miséricorde si ça t'intéresse... https://greencatsbabies.wordpress.com/2011/04/05/christine-the-queens-lep/
Revenir en haut Aller en bas
Darkhen
Cuisse gauche de Xena
Cuisse gauche de Xena


Masculin Poissons Singe
Age : 36
Messages : 871 Localisation : Entre Versailles (cher ami...) et Trappes (wesh cousin!)
Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Lun 15 Déc - 23:12

C'est bien que tu parles de ça, parce que c'est un des principaux reproches que j'aurai à lui faire: le contrôle total. Parce que dans ce genre de démarche, tout est contrôlé, calculé, pensé, calibré. Ya plus de place pour le lâcher-prise, l'improvisation, la liberté créatrice de l'artiste.

J'ai du mal parce que, quand on parle de l'univers d'un artiste et non pas juste de sa musique, ben un artiste qui contrôle tout, son univers, il est fictif. Ce que t'as en face de toi, c'est un personnage fictif, un avatar, c'est pas l'artiste.

Et c'est en ça que je préfère une Amanda Palmer qui est à l'opposé complet de cette démarche : elle calcule rien, elle fait son truc, elle se lâche complètement. Ca plait, ça plait pas mais ce que t'as en face de toi, ce que tu vois, c'est elle
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Mar 16 Déc - 20:15

- Où en es-tu du lâcher prise ?

Je trouve ça très dur. J'ai toujours peur qu'en lâchant prise, le projet ne soit plus ce que tu veux qu'il soit. Il y a toujours une question de confiance, tu peux y arriver, à être dans le lâcher prise. Ça m'arrive peu, mais ça m'arrive, avec des gens où je sens qu'il y a un dialogue qui s'instaure. Après je vais commencer à faire ma féministe de service, mais souvent, il y a des gens qui paternalisent et qui disent "Oh tu pourrais, tu devrais faire ça". Ça ne m'intéresse pas qu'on me dise ce que j'ai à faire. Ce qui m'intéresse, et même si c'est maladroit, c'est qu'au moins, ça vienne de moi. Je ne me vois pas faire autrement. Le lâcher prise est dur parce qu'on a peur que ça t'échappe. Quand tu es avec quelqu'un qui comprend ce que tu fais et qui t'apporte quelque chose… c'est quand même à ça que ça sert les collaborations. C'est là que c'est beau. Je défends une manière de n’être pas très lisse, surtout en tant que jeune chanteuse quand on nous propose plus d’être lisse que audacieux »

Héloïse sait exactement ce qu’elle veut, souligne Ugo Mangin, réalisateur du clip de The Loving Cup. Elle m’a montré le passage du film Freaks de Tod Browning où l’on voit tous les freaks attablés levant la coupe de l’amitié (loving cup). L’inspiration c’était ça et rien d’autre. C'est une réflexion sur ce qu'est la monstruosité...»

Six mots tirés du film Freaks, sont d'ailleurs encrés sur ses avant-bras :
 «WE ACCEPT YOU»  «ONE OF US»




- Est-ce-que tu t'amuses autant sur scène que dans un clip ?

Je crois que je préfère quand même la scène. La scène ça reste sensuel,  y a ce quelque chose de l'instant présent. Le clip, tu reviens à l'idéologie du court métrage, j'en avais déjà fait avant, parce que bon, j'ai aussi fait un peu de comédie, ça n'a pas été concluant (rires). C'est pas du tout la même énergie, y a beaucoup d'attente, tu tournes des scènes, tu t'arrêtes et t'es dirigé. C'est plus dans un cadre où t'as moins d'improvisation possible, et moi j'aime beaucoup l'improvisation. Après tout dépend des gens avec qui je travaille. J'adore les clips, tout l'aspect visuel esthétique du projet se fait dans ces moments-là. Ce qui reste sur internet ce qui circule, ce sont les clips. Moi-même, je suis une grand consommatrice de clips. Je regarde tous les clips des groupes. Parfois, mon amour pour un groupe se casse en regardant un clip. Je suis là, genre "tu m'as trahie". C'est hyper important. J'aime beaucoup ça.

- Que fait Christine qu’Héloïse ne fait pas ?

Elle s’autorise plus de choses et s’excuse moins. Elle a plus d’aplomb et une liberté plus assumée.
Christine c'est moi qui dit
"I DON'T GIVE A FUCK" !


- Pourriez-vous, à terme, fusionner complètement avec elle ?

La fusion est déjà en cours : le vestiaire masculin de Christine a déteint sur le mien, j’ai plus confiance en moi, je me sens plus à l’aise avec les autres… En fait, sa façon d’exister déteint sur moi. Moi, j’adorerais que la fusion s’opère. Après tout, on choisit des personnages pour s’échapper de soi, et moi, j’aimerais bien pouvoir m’échapper de moi tout court. Après, je ne sais pas si ça arrivera vraiment, si c’est souhaitable, parce que c’est la tension entre elle et moi qui est intéressante. Ce qui me fait autant aimer la scène, c’est que je ne pourrai jamais y vivre. Michael Jackson a fini par fusionner avec lui-même. Et il a tellement voulu se réinventer qu’il en est devenu monstrueux. Je trouve ça très tragique mais touchant.

"Au début, Christine était un personnage plus dark, plus théâtral, jouant davantage avec l’étrangeté. En fait, ça découlait directement d’un moment de ma vie où c’était plus sombre de manière générale, et comme Christine évolue avec la vie qui l’accompagne… ça s’est ouvert, détendu. Moi-même je me rends compte qu’il y a sur scène un truc un peu plus solaire, que je souris davantage – à mon grand malheur parce qu’après les photos sont affreuses sur Google… Donc ça veut dire que si je me refais larguer et que je refais une dépression, on pourra attendre un retour des chansons dark du début !"



Dernière édition par Holly75 le Sam 4 Avr - 22:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Mar 16 Déc - 20:19

Bah non justement, elle a du mal à lâcher prise car elle tient à tout prix à garder sa liberté artistique, à s'exprimer comme ELLE l'entends. Sur scène, elle est dans son élément, elle se lâche et c'est en ça que c'est le pied de la voir !
Elle vient du théâtre et ça se ressent, l'impro elle adore ça, d'ailleurs aux Victoires de la Musique la fin de la choré c'était de l'impro... 
Ce que tu décrit c'est Lady Gaga justement ou Mylène Farmer, des personnages fictifs, tout est calibré...  Sur scène je vois une seule et même personne : Héloïse en version décomplexée (pour le lâcher prise, elle en parle dans le post ci-dessus).

Sans connaitre Amanda Palmer, il me semble qu'elles ne sont pas si éloignées que ça dans leur démarches... (elles partagent aussi toute deux, un côté féministe et sont proche de leur public...)
 
De rien LaVan, c'est avec plaisir. C'est gentil pour l'EP, mais c'est en CD que je le(s) cherche, merci quand même. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Princesse Amazone
Princesse Amazone


Féminin Balance Dragon
Age : 28
Messages : 1008

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Sam 20 Déc - 4:21

Ptite interview de la belle :




C'est le mois Christine dans les mags en ce moment, si l'envie vous prend de faire quelques derniers ptits achats . . .
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Princesse Amazone
Princesse Amazone


Féminin Balance Dragon
Age : 28
Messages : 1008

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Dim 21 Déc - 1:58

Et une ptite collaboration datant de 2012 avec The Name :

https://soundcloud.com/the-name/01-distance-feat-christine-the
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Lun 22 Déc - 21:47

Plus que le mois, l'année ! To be continued... 2015 here we go !
"On se reposera quand on sera morts."
(actuellement en cover de 2 mags effectivement)

"Dichotomie" mot compte triple après "Sacerdoce", je doute pas de ses talents au Scrabble !
Y a plus qu'à espérer qu'Héloïse ne fusionne jamais complétement avec Christine, sinon c'est fini...

Concernant Distance, je ne la connaissais pas, c'est pas mal (elle est aussi créditée sur Wasteland).

Pour sortir des sentiers battus, il y a aussi BIG SWEATY MOUTH (peu connue et non présente sur ses EPs), ainsi que celle-ci de 2010 dont j'ignore le titre (son de piètre qualité) :



Côté reprises : 

- Celle de Bob Dylan, I WANT YOU (version studio) que j'aime beaucoup, en live :



- Suzanne de La Grande Sophie et celle de Madonna Helliday :




Ultime concert de 2014 Rendez-vous l'année prochaine...lots of love
à noter "Freaks" (sur le Tshirt du gars)


Dernière édition par Holly75 le Dim 25 Jan - 11:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Lun 22 Déc - 21:58

Nouveau clip, 2nd de cet album après Saint Claude : Christine.
Dans un bleu nocturne saisissant de beauté. Un peu à la manière d'une toile de Soulages, on ne tranche jamais entre noirceur et lumière, c'est autant et indissociablement l'un que l'autre.
Un moment en suspension, plein de grâce. Pas cadencés, rythmes saccadés, contre-plongées.
Bienvenue dans l'univers parallèle de reine Christine !
(d'une simplicité redoutable et c'est très beau)

Elle panse nos bleus (à l'âme) à coup d'mercurochrome.



C'est un principe de survie élémentaire :
parfois, au lieu de pleurer, on a ce sourire curieux, rouge et furieux,
le sourire de l'enfant qui masse son bleu ; même pas mal !
Et du ciel sans fond, Christine fait une boîte, que l'on peut retourner dans tous les sens -
jusqu'à ce que la chute devienne un pas de danse...

Chorégraphie, Marion Motin. Avec Nick, Diablo et Léo.


Dernière édition par Holly75 le Mer 31 Déc - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Princesse Amazone
Princesse Amazone


Féminin Balance Dragon
Age : 28
Messages : 1008

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Mar 23 Déc - 1:48

Et un autre post spécial vidéo.

Emission Monte Le Son :

Session 2013 :







Session 2014 :









Une pure tuerie cette reprise . . .




Interview RTL2 (2ème partie) :

http://www.dailymotion.com/video/x2cww26_pastille-christine-and-the-queens_music
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Princesse Amazone
Princesse Amazone


Féminin Balance Dragon
Age : 28
Messages : 1008

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Mer 24 Déc - 2:06

Pour celles et ceux regardant Le Grand Journal sur Canal +, la demoiselle sera présente parmi les invités de ce jeudi (25 Décembre).

Cadeau de Noël bien sympa !
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Mer 24 Déc - 19:17

Yes ! Merci de l'info.
Pour Amazoniaque, typiquement le genre de chanson dont je me délecte d'écouter en soirée, excellente, indeed.
Si le père Noël existe, qu'il m'apporte ses 3 EPs & I'll be the happiest girl in the world. Grin


Dernière édition par Holly75 le Jeu 14 Mai - 11:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Mer 24 Déc - 19:19



"J’adore Noël. C’est la saison la plus queer de toute l’année. Tout brille ! C’est bon enfant, régressif et enfantin."


A star is born. Année étincelante.
*
Merry Freaky Christmas.



Quelle douceur, quel bonheur...



Nb : Double post page précédente.
/ Interview "Noël".
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Princesse Amazone
Princesse Amazone


Féminin Balance Dragon
Age : 28
Messages : 1008

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Jeu 25 Déc - 3:51

Merci bien pour le lien de l'interview dans Grazia ; n'achetant pas de mags, c'est bien appréciable.

D'ailleurs si certains avaient la possibilité de poster le scan de celle dans le BE Magazine - ça serait très gentil - j'pense que celle des Inrocks sera dispo le mois prochain sur leur site maybe . . .

Vraiment une grande et chouette fille cette Christine.
Que ça va être bien de la suivre.


Passez tous de jolies fêtes à contre-emploi les amis !


PS : Son évocation du suicide dans le portrait de Libé (je n'ai pas acheté le journal ni cherché sur leur site mais il me semble que c'était dans ce journal - lu un extrait via un article anglais de mémoire) m'a vraiment touché.

PPS : J'ai redécoré le sol de mon salon grâce à elle . . .
Paillettes quant tu nous tiens. Joie dans les yeux - Or dans les mains !
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Princesse Amazone
Princesse Amazone


Féminin Balance Dragon
Age : 28
Messages : 1008

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Ven 26 Déc - 3:50

Pour les curieux et les fans : 

- 1 heure plutôt sympa d'une chronique sur l'album avec extraits, ptite interview de la reine et anecdotes sur la naissance du projet : France Inter - L'album de Minuit - Christine and The Queens, Chaleur Humaine


- Et son apparition au Grand Journal de Canal + : christineandthefans.com - Christine and The Queens, Pierre Niney - Le Grand Journal
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Sam 27 Déc - 20:08

L'HETERODOXE - LA BISEXUELLE.



Elle se sent fragmentée, «pas du tout cohérente d’une seconde à l’autre». «Je pense qu’on est plusieurs, qu’on est en colocation. J’ai toujours l’impression que tout fluctue dans une journée. Je peux donc être un mec le matin et une fille le soir.» Il en va de même de sa sexualité.


«Quand je tombe amoureuse, je le suis de quelqu’un, d’une personnalité, pas d’un sexe.»


C’est pourquoi elle porte toujours un costume, «pour annuler le genre, faire un truc neutre, en suspension». “Transformation” revient très souvent dans la bouche de Christine, talonné de près par “travestissement” et “déguisement”. Des mots qui disent tous le changement d’état, la liberté de prendre une identité autre que la sienne.

«En tant que jeune fille, je voulais créer un personnage qui soit en dehors des codes classiques de la séduction, car je ne me suis jamais sentie à l’aise là-dedans, avec la féminité des magazines, et les codes classiques de la séduction. J’en préfère d’autres. J’ai toujours aimé les personnages borderline. Même quand je faisais du théâtre, je voulais sans cesse interpréter Chérubin (jeune page du Mariage de Figaro, au caractère ambigu). Je suis plus à l’aise dans un entre-deux, qui permet de se créer un espace de liberté. C’est comme ça qu’est née Christine.»

Mon père, qui fait des colloques sur les «gender studies» m’a fait lire Judith Butler à 15 ans et, j’ai toujours vécu le masculin et le féminin comme une parodie. Je suis bisexuelle (pansexuelle). Et, dès qu’on est différent, on est toujours obligé de se définir par rapport à une norme, même si on n’en fait pas partie. J’ai donc beaucoup réfléchi à la question.

Ses références musicales sont pour la plupart queers : de Klaus Nomi à Michael Jackson «arrivé à un point où ne sait plus si c’est un garçon ou une fille ou s’il est noir ou blanc» en passant par David Bowie (période Ziggy Stardust), The Knife ou Mykki Blanco.

«C’est des gens qui ont toujours repoussé les barrières et qui ont refusés d’être dans des cases. Bowie et Jackson, redéfinissaient une manière d’être en étant juste eux, leur propre référence. Ce que je cherche à te faire comprendre, c’est que je n’ai pas envie de me définir et je veux défendre une liberté pour essayer que ça se propage. Beaucoup de gens souffrent de devoir se conformer à des normes, on est effrayés de ne pas correspondre aux schémas classiques. Je cherche juste à dire qu’on peut chercher une autre manière d’exister. Aujourd’hui, ça reste encore faussement accepté de dire qu’on est libre par rapport au genre».



- A propos de "iT"
 
J’ai eu envie symboliquement avec cette chanson de prendre la place d’un mec. Peut-être parce qu’on ne me donnait pas ce que je voulais en tant que fille. Mais aussi par jeu. Il y a quelque chose de la toute-puissance enfantine dans cet énoncé.
«There's nothing we can do to make her change her mind, she's a man now». Une ambiguïté que l'on retrouve également sur Half Ladies, comptine fierce et mélancolique, où les mots éraflure, douleur et insulte s'entrechoquent sur un tempo pop, dénonçant sans aigreur le regard des autres et une société en mal de tolérance.



- Te considères-tu comme quelqu’un de politisé ? Les débats sur la théorie du genre, ça t’intéresse ?

Je suis sans doute moins militante que d’autres, mais c’est une question qui me nourrit depuis longtemps. 
On est dans une société en mouvement assez hypocrite, tellement d’informations, tellement de possibilités d’être ou de présenter au monde et en même temps, tellement de crispations sur des valeurs étranges comme la dignité ou la famille.
J’ai manifesté quand il a fallu manifester. La question du mariage gay me concerne aussi. C’est un repli sur des valeurs qui me crispent.
On parle de la famille, mais de quelle famille parle-t-on exactement ?
Je suis pour aborder le sujet de manière décontractée, pour banaliser cette question-là à mon échelle. Mais je sais que c’est encore loin d’être gagné.



- Des textes sur l’ambiguïté sexuelle, des chorégraphies et des danseurs sur scène, une volonté d’être populaire… Vous pourriez devenir la nouvelle Mylène Farmer ?

Je l’aime beaucoup ! La Mylène Farmer des années 80 représentait un personnage de femme forte et libre. Elle avait de très bonnes chansons, assez audacieuses. Dans Libertine, il était quand même question du Chevalier d'Eon… Et puis, elle a vraiment été une pop star. La seule pop star femme de France.
J’adorerais être une icône gay ! Pour ce que ça véhicule, et parce que c’est un statut très confortable. Le public est fidèle.




Dernière édition par Holly75 le Sam 27 Déc - 21:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Sam 27 Déc - 20:25

Le Grand Journal... Les chaussettes, c'est faux elle en porte avec ses derbies mais avec les mocassins c'est juste pas possible !
Pour moi, le vrai cadeau de Noël c'était son live dans C à Vous, une pure merveille !

"Les paillettes c'est une sorte de saleté chic, c’est poétique parce que ça infeste un peu tout".
J'espère que tu les a pas jetées ! C'est magique comme Christine.

GLITTERS FOREVER - GLITTERS EVERYWHERE

La chance pour le DVD de l'édition collector, j'aurai bien aimé voir les 40 autres minutes, outre les 20min visibles ici :



- Pour le portrait de Libé tu parles d'un autre que celui que j'ai ostentatoirement repris dans mon 2nd post ?
I mean this one :
«Si je n’avais pas été chanteuse, ce qui a été pour moi un moyen de faire de l’art, peut-être que je ne serais plus là», dit-elle en prenant un accent appuyé du Sud pour alléger ses dires. Et glisser : «J’y ai déjà pensé. J’ai même essayé, mais ça n’a pas marché.»
(Elle fait surement allusion à sa rupture hardcore avec sa copine en 2010, suite à quoi, elle a déclarée être "morte". Cela me touche obviously...)

Sur Science Fiction, c’est aussi le suicide qui semble clairement évoqué :
« Des astres épars/ Dont l’on ne revient jamais/ Espace sans mémoire/ Un jour je partirai/ Pour neuf planètes, autant de vies/ J’attends la marée céleste/ Neuf planètes, autant de vies/ La lumière comme dernier geste. »


Dans l'ITW des Inrocks : Part 1 - Part 2 (trouvé sur le net/ça vous évitera de patienter) elle parle notamment féminisme avec Adèle Haenel, qui n'est pas en reste en la matière (2 admiratrices de Virginie Despentes)... Et pour BE pourquoi pas...


Haha


- Good News -


Darondo - Didn't I (merci Christine).
Sa reprise Hold On, We're Going Home de Drake c'est bon, bon et rebon !

PS / Post ci-dessus : suite-et-fin du portrait made-in-Libé (extented version).


Dernière édition par Holly75 le Dim 1 Mar - 9:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Princesse Amazone
Princesse Amazone


Féminin Balance Dragon
Age : 28
Messages : 1008

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Dim 28 Déc - 3:14

Merci beaucoup pour la suite de l'article de Libé et l'interview des Inrocks (ben on est 2 à projeter de prendre du muscle). 
Toujours à la pointe de l'info.


J'ai pas gardé les paillettes, j'pouvais pas mais c'était très sympa comme idée.


L'entretien sur le DVD correspond à celui dispo sur FranceInter en Novembre dernier (celle avec laquelle j'ai pu véritablement la découvrir mais j'l'avais déjà repéré sur des clichés pris durant le festival de Deauville en Septembre dernier pour ma part), j'ai rien de plus perso.
Tu peux toujours demander à un des admins du site que j'ai cité au bas du post (ici) si il y a plus mais je crois pas avoir loupé quelque chose.

La seule chose "en plus" sont 3 de ses clips : Saint Claude, Nuit 17 à 52 et The Loving Cup.
Bien sympa de pouvoir les mater sur la téloche.



Sur la question du suicide - j'l'ai interprété comme cela car sa réponse faisait suite à une question concernant la mort et si elle y avait déjà pensé "J'y ai déjà songé, j'ai même essayé mais ça n'a pas marché" . . . d'après ton copié-collé de l'article.



Didn't I de Darondo, j'crois que je l'avais entendu en coup de vent à la fin d'un épisode de Sherlock en faisant la vaisselle - bien contente de pouvoir enfin mettre un nom et un visage grâce à elle.


J'sais plus si je l'ai déjà partagé mais j'vous passe 2 liens plutôt complets : 

http://www.christineandthequeens.com/  (le site officiel de Christine avec tous les liens sur les réseaux sociaux entre autre . . .)


http://www.christineandthefans.com/    (et un site de fan assez complet et fort sympathique)
Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Mar 30 Déc - 20:46


musicforlife2014 deux titres joués en plein air pour la Belgique.




Revenir en haut Aller en bas
Holly75
Disciple de Lao Ma
Disciple de Lao Ma


Féminin Balance Buffle
Age : 31
Messages : 479 Subber/Shipper : Subber

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Mar 30 Déc - 20:51

Ça rejoint ce qu'elle dit sur le fait que Christine va peut-être finir par la transformer physiquement aussi (faisant réf. à M.J), ça lui permettra d'encaisser sa tournée, cette année son corps a morflé... Vas-y mollo au départ pour te muscler.

Sur le site de Because il est dit que le DVD contient "Une interview d'1 heure sur son parcours, ses influences", apparemment c'est une erreur, y a que 20min (je trouvais ça étrange). Et non, tu l'as, donc je te crois.

Pour les clips, même si c'est moins bien de les mater sur youtube, ça me va, mais c'est vrai que Nuit 17 à 52 sur la TV... (Dommage que Christine soit sorti juste après).
J'ai une préférence pour ses premiers clips, Nuit 17 plus particulièrement, dont je suis tombée en amour... toi c'est lequel ?
(Curieuse de savoir à quoi va ressembler son prochain clip, quelle sera la chanson...)

Mon 1er contact avec elle a aussi été une photo (la pochette). La logique aurai voulu que ça soit une chanson.
C'est vrai qu'il y avait de quoi s'y attarder :


Ou encore celle-ci.

En parlant de Deauville, le film Whiplash dont elle fait les louanges depuis, est sorti en salle (il a l'air vraiment pas mal, acclamé partout...).


Didn't I - Dans Breaking Bad aussi.

J'ajouterai son Tumblr. Une incursion dans son monde : queer, fantasque, drôle et fascinant.

______________________________





& DESSASSOSSEGO @ La Cigale.
(du portugais "desassossego", je crois, qui veut dire angoisse/intranquilité/trouble/agitation...)


Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Princesse Amazone
Princesse Amazone


Féminin Balance Dragon
Age : 28
Messages : 1008

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Mer 31 Déc - 8:19

J'ai cherché le podcast de cet évènement musical (pas encore trouvé - la langue du site ne m'aide pas vraiment à dire vrai).

J'les aime bien tous : Narcissus is back pour le côté décalé assumé ; Nuit 17 à 52 pour la performance et le noir et blanc ; Christine pour la réponse à Saint-Claude mais mes préférés restent The Loving Cup (j'adore ce garçon que l'on suit dans ses virées nocturnes pour mieux se retrouver) et Saint-Claude - j'crois que c'est le premier que j'ai vu et la danse à la MJ, l'énergie très masculine qu'elle dégage, le costume, la rythmique des mots très particulière dans cette chanson, le côté minimaliste et le fond rouge (alors que c'est pas franchement l'une de mes couleurs préférées) et le final m'ont attrapés et happés direct dans son univers.

Mais carrément pour Deauville, j'voyais qu'elle. Je ne la connaissais absolument pas mais j'étais trèèèèès fascinée et intéressée par la demoiselle.

Dessassossego - en boucle dans ma tête . . .

J'vous invite à écouter sa collaboration avec Twinsmatic - 3 a.m

J'parie sur Half-Ladies pour le prochain single, j'sais pas pourquoi mais je le vois en clip grave avec une Christine en chef d'une armée de half-ladies parcourant les rues de Paris, faut pas chercher pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Princesse Amazone
Princesse Amazone


Féminin Balance Dragon
Age : 28
Messages : 1008

MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Jeu 1 Jan - 5:22

Une ptite requête en cette nouvelle année qui s'annonce des plus fierce (du moins j'le souhaite).

Une personne connaîtrait-elle la genèse de la private joke derrière le terme nuggets que Christine emploie à l'occasion sur Twitter notamment ?

J'suis de plus en plus larguée et ne sais plus si il faut le prendre au premier degré ou non.


Merci bien d'avance et bonne année tout le beau monde !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.   Aujourd'hui à 18:39

Revenir en haut Aller en bas
 
CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» CHRISTINE & THE QUEENS - Queen of Pop.
» Christine and the Queens [Glenmor]
» Faut pas rêver avec ce festival
» Golden Queen Commando:
» Queens Of The Stone Age - Era Vulgaris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Xena-Immortal :: L'Auberge d'Amphipolis :: Mediathèque :: Musiques-
Sauter vers: